• En 2018, vous payez l’impôt sur votre revenu 2017.
  • En 2019, vous paierez l’impôt sur votre revenu 2019.
  • Donc, vos revenus 2018 ne seront pas soumis à l’impôt sur le revenu, sauf les revenus exceptionnels.

1 - Revenus 2018 non imposés

  • Salaires et traitements
  • Indemnités de fin de CDD ou de mission d’intérim
  • Allocations de chômage
  • Indemnités journalières de maladie
  • Pensions alimentaires
  • Pensions de retraite
  • Rentes viagères
  • Sommes issues des droits inscrits sur un compte épargne-temps (maximum 10 jours)
  • Loyers et fermages, dans la limite d'un montant correspondant à une location de 12 mois

2 - Revenus 2018 exceptionnels et imposés

  • Revenus différés ou anticipés, et tout autre revenu non susceptible d'être annuel (plus-values mobilières et immobilières par exemple)
  • Fraction imposable des indemnités de rupture du contrat de travail
  • Indemnité de cessation de fonctions des mandataires sociaux et dirigeants
  • Indemnités de clientèle
  • Indemnité pour changement de résidence ou de lieu de travail
  • Prestations de retraite sous forme de capital
  • Sommes perçues au titre de la participation ou de l'intéressement et non affectées à la réalisation de plans d'épargne entreprise (PEE, PEI, PERCO) ou retirées en dehors des cadres légaux de déblocage
  • Aides et allocations servies en cas de conversion, de réinsertion ou pour la reprise d'une activité professionnelle
  • Régularisation, au titre de 2018, des provisions pour charge de copropriété déduites par le propriétaire en 2017

3 - Réductions, crédits d’impôt et déductions (abattements)

  • Les réductions et crédits d’impôt que vous avez obtenus en 2018 pour l’année 2017 seront pris en compte pour le calcul de votre taux d’imposition 2019 :
    • réductions et des crédits d’impôt,
    • abattements (notamment les 10 % pour frais professionnels, abattement « journaliste » ou assistant maternel),
    • déductions des pensions alimentaires.
  • Les réductions et crédits d’impôt auxquels vous aurez droit en 2019 pour l’année 2018 seront maintenus, et seront versés en août 2019.
    • Cela s’applique notamment à la réduction d’impôt dons à associations, oeuvres et partis politiques.
    • Crédit d’impôt employé(e) à domicile et garde d’enfant : si vous bénéficiez déjà d’un crédit d’impôt en 2018, vous recevrez en février 2019 un acompte égal à 30% du montant reçu en 2018.