• Cette fiche concerne les salariés du secteur privé.
  • Nous présentons les règles générales.
  • Dans certaines entreprises, les règles sont plus avantageuses. Interrogez votre service RH.

1 - Le congé de naissance est un droit

2 - Durée et cumul

3 - Informez votre employeur

4 - Rémunération

5 - Tableau de bord administratif

Votre tableau de bord administratif gratuit.

Découvrir K.hub

1 - Le congé de naissance est un droit

  • Le congé à l’occasion d’une naissance dans votre foyer, ou de l’arrivée d’un enfant en vue d’une adoption, est un droit.
  • Votre employeur ne peut pas le refuser.
  • Pas de condition d’ancienneté dans l’entreprise.
  • Pas de condition de nationalité.

2 - Durée et cumul

Durée du congé

  • La durée du congé est de 3 jours ouvrables (= jours autres que le dimanche et les jours fériés).
  • Si vous attendez 2 enfants ou plus (jumeaux, triplés, etc.), la durée ne change pas : 3 jours ouvrables.
  • Dans certaines entreprises, le congé de naissance est plus long. Interrogez votre service RH.
  • Le congé de naissance ne débute pas forcément le jour de la naissance (ou de l’arrivée de l’enfant en cas d’adoption). Il doit avoir lieu autour de la naissance.

Cumul du congé de naissance

  • Pas de cumul congé de naissance + congé maternité.
  • Vous pouvez prendre un congé de paternité directement après le congé de naissance, ou bien le prendre plus tard.

3 - Informez votre employeur

  • Informez votre employeur avant de prendre vos jours de congé.
  • Pour justifier votre droit à un congé de naissance, le plus simple est d’envoyer à votre employeur une copie de l’acte de naissance de l’enfant (ou de l’organisme qui vous confie l’enfant en vue d’une adoption).

4 - Rémunération

  • Les jours de congé de naissance sont payés comme des jours travaillés.
  • Ils sont pris en compte dans le calcul de la durée de vos congés payés annuels.

5 - Tableau de bord administratif

  • Pour suivre et gérer votre situation administrative, créez votre tableau de bord avec K.hub