1 - Montant de l’AAH

2 - Vérifiez si vous remplissez les conditions

3 - Préparez le dossier

4 - Faites la demande d’AAH

5 - Versement

6 - Droits complémentaires

7 - Tableau de bord administratif

1 - Montant de l’AAH

  • Le montant maximum de l’AAH est de 900€ par mois (depuis novembre 2019).
  • Si vous n’avez pas de revenus, vous recevez l’AAH maximum.
  • Si vous avez une pension d’invalidité ou de retraite ou une rente accident du travail ou maladie professionnelle, l’AAH est égale à la différence entre le montant maximum de l’AAH et votre pension mensuelle.
  • Si vous avez un travail, le cumul est possible. Lisez notre fiche Cumul de l’AAH avec une activité professionnelle.

Votre tableau de bord administratif gratuit.

Découvrir K.hub

2 - Vérifiez si vous remplissez les conditions

Taux d’incapacité

  • Vous devez avoir un taux d’incapacité d’au moins 80%.
  • L’AAH peut être versée pour un taux d’incapacité compris entre 50 et 79%, si le handicap “entraîne une restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi”. La décision est prise par la CDAPH, qui examine les effets du handicap sur vos difficultés d’accès à l’emploi, et la durée de ces effets (1 an au moins).

Age

  • Au moins 20 ans.
  • L’AAH est possible de 16 à 20 ans si vous n’êtes plus à la charge de vos parents pour les allocations familiales et les autres prestations familiales (mais vous pouvez rester rattaché au foyer fiscal de vos parents pour l’impôt sur le revenu).

Plafonds de revenus

  • Vos revenus ne ne doivent pas dépasser les plafonds suivants :
    • 10 800€ si vous vivez seul(e)
    • 19 548€ si vous vivez en couple
    • 5 400€ en plus par enfant à charge.
  • Les revenus pris en compte sont ceux de l'avant-dernière année.
  • Ce sont les revenus nets catégoriels : salaires, revenus immobiliers, revenus mobiliers (actions, obligations, etc.), etc., diminués des charges (pensions alimentaires, etc.) et abattements fiscaux (personne âgée de plus de 65 ans, personne invalide, etc).
  • La Caisse d’allocations familiales (CAF) ou la MSA récupère directement votre déclaration de revenus auprès du service des impôts.
  • Elle prend en compte vos revenus et ceux de votre époux, concubin ou partenaire de Pacs.

Résidence en France et séjour régulier

  • Vous devez résider en France de manière permanente.
  • Citoyen hors Unione européenne : vous devez être aussi avoir un titre de séjour valide ou d’un recipissé de demande de renouvellement de titre de séjour.

3 - Préparez le dossier

Formulaire

Demande en ligne

  • La demande en ligne est possible dans les départements suivants : Aisne (02), Aveyron (12), Calvados (14), Charente-Maritime (17), Jura (39), Loiret (45), Marne (51), Haute-Marne (52), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Orne (61), Pas-de-Calais (62), Saône-et-Loire (71), Sarthe (72), Somme (80) et Vosges (88).
  • Faites la demande en ligne d’AAH sur le site officiel des MDPH.

4 - Faites la demande d’AAH

  • Demandez l’AAH à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH).
  • Il y a une MDPH dans chaque département.
  • Prenez contact avec la MDPH avant d’envoyer le formulaire.
  • Envoyez ensuite le formulaire rempli, par courrier recommandé avec accusé de réception.
  • La Commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH), qui fait partie de la MDPH, fixe le taux d’incapacité.
  • Le silence de la MDPH pendant 4 mois veut dire que votre demande a été refusée.
  • La CAF ou la MSA vérifie ensuite les conditions administratives (âge, résidence, séjour, ressources), calcule l’AAH et verse l’AAH. Le silence de la CAF ou de la MSA pendant 1 mois veut dire que vous ne remplissez pas les conditions administratives (revenus, âge, résidence, etc.), et que votre demande a été refusée.

5 - Versement

Durée de l’AAH

  • Le droit à l'AAH débute à partir du mois qui suit le dépôt du dossier.
  • Si vous avez un taux d'incapacité d'au moins 80 %, l’AAH est versée :
    • de 1 à 5 ans,
    • ou sans limitation de durée si la CDAPH considère que votre handicap n’est pas susceptible d’évolution favorable, compte tenu des données de la science.
  • Si vous avez un taux d’incapacité compris entre 50 et 79%, l’AAH est versée
    • de 1 à 2 ans
    • ou jusqu’à 5 ans si la CDAPH considère que votre niveau de handicap et la “restriction substantielle et durable d’accès à l’emploi” ne vont pas diminuer).

Renouvellement

  • A la fin de la durée de l’AAH, faites une nouvelle demande. Déposez-la plusieurs mois avant la fin de votre AAH.

AAH et départ en retraite

  • Taux d’incapacité d'au moins 80 % : l'AAH continue à être versée en complément de votre retraite, dans la limite du plafond.
  • Taux d’incapacité compris entre 50 et 79% : l'AAH prend fin avec votre départ en retraite (vous aurez droit à une pension de retraite pour inaptitude).

6 - Droits complémentaires

  • Vous relevez du régime général de l’assurance maladie.
  • Vous pouvez cumuler l’AAH avec le complément de ressources et la majoration pour la vie autonome ou, dans certains cas, l'aide à l'autonomie.
  • Vous ne payez pas la taxe d’habitation.
  • Vous pouvez demander la réduction sociale téléphonique.

7 - Tableau de bord administratif

  • Pour suivre et gérer votre situation administrative, créez votre tableau de bord avec K.hub.