1 - La déduction des frais professionnels, c’est quoi ?

  • Si vous êtes salarié, la part de votre salaire que vous dépensez pour travailler (transports, repas, vêtements, etc.) n’est pas imposable.
  • Ce sont les frais professionnels.
  • Votre salaire imposable est diminué du montant de ces frais professionnels.
  • C’est la déduction ou abattement pour frais professionnels.

2 - Choisissez entre abattement de 10% et frais réels

  • Il y a deux méthodes pour calculer la déduction :
    • la méthode la plus simple, et la plus courante : abattement de 10% sur votre salaire, aucun justificatif à fournir.
    • la méthode des frais réels : un abattement de plus de 10% est possible, mais vous devez prévoir un justificatif pour la plupart des dépenses.
  • Si vous ne choisissez pas la méthode des frais réels, l’administration applique automatiquement l’abattement de 10%.
  • Si vous choisissez la méthode des frais réels, nous vous recommandons de demander l’aide d’un professionnel la première fois.
  • Vous ne pouvez pas choisir l’abattement de 10% pour une partie de votre salaire, et la méthode des frais réels pour l’autre partie, même si vous avez changé d’emploi en cours d’année.
  • Vous et votre conjoint pouvez choisir chacun une méthode différente, même si vous faites une déclaration commune.
  • Créez votre tableau de bord pour suivre et gérer votre vie administrative avec K.hub

Testez notre nouveau service.
K.hub simplifie votre vie administrative.

Essayer gratuitement

3 - Calculez vos frais réels

  • Les dépenses déductibles doivent remplir les 4 conditions suivantes :
    • vous avez fait ces dépenses dans le seul but d’obtenir ou conserver vos revenus professionnels,
    • ces dépenses sont nécessitées par une activité salarié,
    • vous les avez payées pendant l’année,
    • vous avez un justificatif pour chaque dépense.
  • Déclarez ces dépenses de la manière suivante :
    • précisez le montant dont vous demandez la déduction,
    • donner la liste de toutes les dépenses (nature et montant de chaque dépenses). Pas de formulaire spécifique. Faites la liste sur une simple feuille à joindre à la déclaration de revenus
    • Inutile de joindre les justificatifs à votre déclaration de revenus. Mais gardez-les chez vous 3 ans. Car il est possible que l’administration vous les demande ensuite.

4 - Principaux frais réels déductibles

Frais supplémentaires de nourriture

  • Votre activité doit vous obliger à prendre certains repas hors de chez vous, car la durée de votre pause de midi ou la distance entre votre lieu de travail et votre domicile ne vous permettent pas de rentrer chez vous déjeuner.
  • Si vous avez des justifications complètes et précises : le montant des frais déductibles est égal à la différence entre le prix du repas payé et la valeur d’un repas pris chez vous (4,80€ pour les revenus 2018)
  • S’il n’y a pas de cantine sur place, pas besoin de justificatifs : le montant des frais déductibles est égal à 4,80€ par repas.
  • N’oubliez pas de réintégrer la participation de l’employeur (tickets-restaurant).

Autres frais déductibles (déplacements, vêtements, changement de résidence, documentation, etc.)

  • Frais de voyages ou de déplacements professionnels.
  • Frais de vêtements spéciaux (bleus de travail, blouses, etc.).
  • Frais supportés par les salariés contraints de changer de résidence pour obtenir un nouvel emploi, à l’exclusion des dépenses de réinstallation du foyer.
  • Frais de documentation professionnelle.
  • Frais de stage de formation professionnelle pour un salarié en activité ou un demandeur d’emploi régulièrement inscrit.
  • Dépenses pour l’acquisition d’un diplôme ou d’une qualification permettant l’amélioration de la situation professionnelle ou l’accès à une autre profession.
  • Dépenses relatives aux locaux professionnels, lorsque votre employeur ne met pas à votre disposition un bureau ou un local spécifique nécessaire à l’exercice de l’activité professionnelle et que ces locaux sont utilisés professionnellement.
  • Cotisations versées aux syndicats et cotisations salariales aux comités d’entreprises.
  • Frais de double résidence lorsque les époux ou partenaires de Pacs exercent leur activité professionnelle dans des lieux éloignés l’un de l’autre. Cette situation ne doit pas relever de convenances personnelles.

5 - Frais d’utilisation du véhicule personnel (barème kilométrique)

Frais déductibles

  • Pour vous permettre d’évaluer plus facilement vos frais de voiture automobile ou de moto, l’administration publie 3 barèmes kilométriques.
  • Ces barèmes prennent en compte la dépréciation du véhicule, les frais de réparation et d’entretien, l’assurance, etc.
  • Mais ces barèmes kilométriques ne comprennent pas :
    • les frais de garage, c’est-à-dire les frais de stationnement au sens large (parcmètres, parking de plus ou moins longue durée), mais sans pouvoir inclure les frais du garage de l’habitation principale,
    • les frais de péage d’autoroute,
    • les intérêts annuels liés à l’achat à crédit du véhicule, retenus au prorata de son utilisation professionnelle.
  • Ces frais peuvent être ajoutés à condition de déduire la part correspondant à l’usage privé et de pouvoir apporter les justifications (quittance, bail).
  • Si vous utilisez un véhicule financé à crédit, vous pouvez déduire les intérêts annuels du crédit, proportionnellement à l’utilisation professionnelle du véhicule
  • Si vous utilisez un véhicule prêté gratuitement, vous devez pouvoir justifier que vous prenez effectivement en charge la part des frais liés à l’usage professionnel du véhicule et calculés avec le barème kilométrique.
  • Si vous avez un véhicule électrique, la location de la batterie et les frais liés à sa recharge sont pris en compte au titre des frais de carburant et sont déjà inclus dans le barème kilométrique.

Calcul du nombre de kilomètres

  • Pour le calcul du nombre de kilomètres des trajets domicile-travail, respectez les règles suivantes :
    • seulement un aller-retour par jour, sauf situations particulières (par exemple : vous avez des problèmes de santé, ou une personne chez vous a besoin de votre présence, ou vous avez des horaires de travail atypiques)
    • maximum 40 km par trajet (donc 80 km aller-retour), sauf situations particulières à justifier par une note à joindre à votre déclaration de revenus (par exemple : vous n’avez pas pu trouver un emploi plus près de chez vous).
  • Utilisez les simulateurs de barême kilométrique de l’administration fiscale pour calculer vos frais.