1 - Conditions du crédit d’impôt

2 - Calcul du crédit d’impôt

3 - Versement d’une avance en janvier

4 - Tableau de bord administratif

1 - Conditions du crédit d’impôt

  • Vous êtes salarié ou retraité, et vous cotisez à un syndicat.
  • Si vous êtes salarié et avez choisi la déduction des frais professionnels réels, vous ne pouvez pas demander ce crédit d’impôt. Intégrez la cotisation syndicale à ces frais.
  • Les syndicats ouvrant droit au crédit d’impôt sont :
    • les organisations syndicales représentatives de salariés ou de fonctionnaires
    • les associations professionnelles nationales de militaires représentatives

Votre tableau de bord administratif gratuit.

Découvrir K.hub

2 - Calcul du crédit d’impôt

  • Si vous remplissez les conditions, l’avantage fiscal est un crédit d'impôt. Cela veut dire que si le crédit d’impôt est supérieur à l’impôt que vous devez, l’administration vous rembourse la différence.
  • Le montant du crédit d’impôt est le suivant :
    • 66% des cotisations par an et la réduction ne peut pas dépasser 1% de votre revenu brut imposable des salaires, pensions et rentes
    • si le crédit d'impôt est plus important que l'impôt que vous devez payer, le surplus vous est rendu
  • Les montants sont souvent pré-remplis sur votre déclaration. Vérifiez qu’ils sont exacts. S’il y a une erreur, corrigez-les directement. S’il manque des versements, complétez.
  • Inutile de joindre les justificatifs à votre déclaration de revenus, mais gardez-les chez vous 3 ans.

3 - Versement d’une avance en janvier

  • Si vous bénéficiez déjà de ce crédit d’impôt, vous recevez en janvier un acompte égal à 60% du montant reçu l’année précédente.
  • Le reste est versé au mois d’août, sur la base de votre déclaration de revenus du printemps.

4 - Tableau de bord administratif

  • Pour suivre et gérer vos impôts et votre situation administrative, créez votre tableau de bord avec K.hub.