1 - Vérifiez si vous remplissez les conditions

Métier

  • L’administration du ministère des finances (la Direccte) analyse la situation de l’emploi dans votre bassin d’emploi (la région) et votre métier.
  • “Analyser la situation de l’emploi” veut dire : examiner si le nombre de chômeurs est important dans cette région et ce métier.
  • La Direccte peut refuser l’autorisation de travail pour cette raison.
  • Si le métier du salarié fait partie des “métiers en tension”, dont la liste varie selon les régions de France, la Direccte ne peut pas refuser l’autorisation de travail pour cette raison.
  • Attention : la liste est des “métiers en tension” est différente si le salarié a la nationalité des Etats suivants : Bénin, Burkina Faso, Cap-Vert, Congo, Gabon, Ile Maurice, Sénégal et Tunisie.
  • Si le métier ne fait pas partie de cette liste des “métiers en tension”, l’entreprise qui veut recruter doit prouver qu’elle n’a pas trouvé d’autre candidat (présentez une attestation de Pôle emploi ou d’un autre organisme de placement).

Testez notre nouveau service.
K.hub simplifie votre vie administrative.

Essayer gratuitement

Emploi

  • L’emploi doit être cohérent avec la qualification, l’expérience, et les diplômes du salarié.

Salaire

  • Le salaire doit être le même que celui des salariés avec un emploi de même nature, et au moins égal au salaire minimum (SMIC).

Autres

  • Le salarié doit avoir un logement.
  • L’employeur doit respecter les lois et règlements (droit du travail, etc.).

2 - Faites la demande

  • L’employeur doit remplir la demande d’autorisation de travail.

Dossier

Délai

  • La Direccte informe de la décision l’employeur et le salarié.
  • Si la Direccte n’a pas répondu dans les 2 mois qui suivent la demande, cela veut dire que la demande est refusée.

3 - Tableau de bord administratif

  • Pour suivre et gérer votre situation administrative, créez votre tableau de bord avec K.hub